Manillio

Rappeur


© Mirjam Kluka

manillio.ch

 

Manuel Liniger, né en 1987 et mieux connu sous le nom de Manillio, a ouvert sa propre voie dès son premier album « Jede Tag Superstar » sorti en 2009. Voire plusieurs : ses syllabes et ses phrases spectaculairement rythmées oscillaient déjà quelque part entre le tracé cool de la métropole et la fierté de la petite cité, entre porteurs de lunettes de soleil et marcheurs à travers la brume, entre le poète pensif et le rappeur sans peur et sans reproche – s’étirant parfois comme le fromage au bout de la fourchette à fondue.


« Irgendwo » a marqué une nouvelle étape en 2013, après une phase intensive avec son groupe, les mordus de battle de rap et pros des jeux de mots d’Eldorado FM : on sent ici que quelqu’un est prêt à redéfinir le rap en dialecte. « Irgendwo », qui s’est hissé au 6e rang du classement des albums suisses, est comme un film composé d’instantanés, un compte rendu d’une époque entre les époques, le regard songeur et résolument moderne d’une génération par la fenêtre du train.


Avec son troisième album « Kryptonit », le rappeur soleurois domicilié à Zurich repousse les limites encore beaucoup plus loin. L’album, produit en grande partie par Sir Jai et Ruck P, oscille entre rap soutenu et détente, entre rage et contemplation, se veut souvent réflexion, sans cesse aussi parabole. Mais au lieu de se perdre dans cette diversité qui trouve également son pendant au plan musical, le rappeur se retrouve plus qu’il n’y paraît. L’album est tout en rondeur dans sa diversité et ses différences.


Simultanément, Manillio maîtrise quelque chose que peu parviennent à maîtriser. Il est capable d’esquisser un thème, de s’en approcher, de créer un cadre pour une histoire, de meubler une maison de sorte que chacun s’y sente bien. Ou en d’autres termes : il peint des tableaux qui laissent à chacun le soin de les interpréter et qui éveillent en chacun des associations un peu différentes.

Film

  • Moonrise Kingdom – Wes Anderson (2012)
  • Somewhere – Sofia Coppola (2010)
  • City of God - Fernando Meirelles, Kátia Lund (2002)

Musique

  • MTV Unplugged – Jay-Z (2001)
  • In Search Of - N*E*R*D (2001)
  • Esperanto – Freundeskreis (1999

Emission

  • A Waste of Time - ItsTheReal
  • F*ck Thats Delicious - Viceland