28.11.2017 09:11Il y a : 18 days

NON à l’initiative «No Billag» le 4 mars 2018!

Chères et chers interprètes,


Une grande partie de votre argent provient directement des 24 chaînes et stations de la SSR ainsi que des 13 télévisions régionales et 21 radios locales financées par la redevance.

Si nous disons oui à l’initiative «No Billag» le 4 mars prochain, la SSR sera démantelée et de nombreuses radios locales et télévisions se verront privées de leur base vitale. Le paysage médiatique suisse tel que nous le connaissons disparaîtrait. Qui compenserait les pertes? Une entreprise privée qui retransmettrait en direct un Montreux Jazz Festival ou le Paléo Festival de Nyon? Une station qui diffuserait de la musique classique à la radio et en débattrait, qui coproduirait des films et des documentaires ou payerait des speakers en grand nombre pour ses propres pièces radiophoniques? Difficile à imaginer. En clair:


- Les diffuseurs financés uniquement par la publicité passent nettement moins de musique suisse que la SSR et d’autres radios privées financées par la redevance. Les catégories musique populaire, classique, jazz ou rock sont diffusées exclusivement sur ces canaux. En d’autres termes: pas de diversité musicale sans médias financés par la redevance.


- Sans le partenariat de la SSR, la production de films et de documentaires en Suisse chuterait de manière dramatique.

 

La SSR incarne-t-elle la perfection? Non. Voilà pourquoi SWISSPERFORM intervient auprès d’elle depuis des années en faveur des interprètes et de leurs droits. Il est crucial de promouvoir la présence des artistes et de défendre leurs intérêts. Mais avec quel partenaire devrions-nous négocier à l’avenir?

 

Nous voulons conserver un droit d’être consultés afin de pouvoir contribuer à façonner l’avenir de notre radio et de notre télévision. C’est pourquoi il vous faut dire:


NON à l’initiative «No Billag» le 4 mars 2018 !